#DébatsVerts17

Comment faire triompher notre politique climatique et de préservation des ressources ?

 

Il est minuit moins cinq en matière de politique climatique. La communauté mondiale n’a que peu de temps devant elle pour stopper un réchauffement dangereux des océans et de l’atmosphère. Si nous n’y parvenons pas, les conditions de vie de millions d’êtres humains et d’animaux seront détruites, avec des conséquences dramatiques.

Malgré cette menace, une partie de l’économie se dresse contre les solutions efficaces. A Paris, un nouvel accord sur le climat a été signé, mais tous les pays ont du mal à passer à l’action, concrètement et au quotidien. En Suisse aussi, de nombreux acteurs continuent à faire comme si de rien n’était. Grâce aux Verts, des améliorations importantes sont intervenues en politique énergétique et des transports. La pression verte sur les placements financiers durables contribue à freiner l’extraction mondiale du pétrole, gaz et charbon. Mais nous n’avons pas le luxe de faire des petits pas ; le temps nous est compté.

Les Verts doivent trouver de nouvelles voies pour convaincre de l’urgence d’agir. Comment mettre en avant les chances et les opportunités qui y sont liées ? Comment transmettre l’envie du changement, sans reproches, mais avec des faits et de l’enthousiasme ? Le monde est riche en solutions et les Verts sont en plein dedans !

Pour approfondir le sujet

7 réponses

LacroixJaeggy Elena

Atelier 3 :
Approche européenne du changement climatique – Difficultés de la mise en oeuvre de la COP 21
Quelle contribution de la Suisse en vue d’une changement effectif de paradigme : la survie de la planète.
Stratégie globale nationale pour passer du ratio 3 planètes de consommation à une planète.
La solution par la voie pédagogique : éducation à un changement de fond des pratiques à tous les niveaux d’apprentissage pour une prise globale des enjeux dès la maternelle.

Répondre

Philippe Lemoine

J’ai deux suggestions qui attendent depuis un moment d’être soumises à mes amis Verts.
Comment puis-je les présenter?
Je suis prêt à venir le 24.6 à Lausanne.

Solidairement, PL

Répondre

    regula

    Nous serions très heureux de vous accueillir le 24.6 à Lausanne… il vous suffit de vous inscrire ici: https://debatsverts.ch/evenement/journee-de-debats-le-24-juin-2017/
    Vous avez également la possibilité de nous écrire à verts@verts.ch afin de nous communiquer vos deux suggestions. Nous pourrions alors les transmettre à la personne ou aux organes concernés.
    Au plaisir de découvrir vos deux suggestions et avec nos cordiales salutations

    Répondre

Daniel

Bonjour,

Je trouve très bien de se préparer au débat avec des documents, mais suis un peu déçu par ceux fourni. J’en espérai plus, moins orientés et traitant de l’ensemble de la problématique et des diversités de point de vue. Pourrais-je en ajouter ici en lien?

Merci d’avance pour votre réponse.

Répondre

    regula

    Cher Daniel,
    Merci pour votre remarque. Il est vrai que le sujet est vaste, complexe et qu’il peut être abordé de différents points de vue : la sélection de textes publiés sur le site est un choix subjectif et absolument non exhaustif. Si vous avez d’autres pistes à nous suggérer, n’hésitez pas à nous envoyer vos références pour que nous y jetions un œil.
    Au plaisir de vous voir le 9 septembre prochain et d’échanger sur la politique climatique.
    Cordiales salutations

    Répondre

Philippe de Rougemont

Contribution pour alimenter une discussion des DébatsVerts: Je me réjouis de participer parce que je me sens perdu en tant qu’écologiste. Quand on est perdu on a besoin d’entendre des gens qui pourraient faire ressentir un « a-ha ! » intérieur. Voici pourquoi je me sens perdu: la science nous donne plusieurs infos indiquant que l’effondrement est devenu inévitable. Si je prends cela au sérieux, je me dit qu’en tant qu’écologiste je devrai surtout pas faire entendre aux électeurs et votants le message « pour sauver la planète votez Vert ». Sinon ce serait comme être un évèque avant la Réforme, empochant les revenus de la peur et vendant des assurances creuses. Alors l' »urgence d’agir » oui, mais sans promesses creuses. Avec réalisme et ambition pour préparer notre pays aux canicules, faire des cours des écoles des vergers porteurs d’ombre, stopper le goudronnage, maitriser la consommation, accélérer la progression vers le 100% renouvelable et augmenter la solidarité internationale pour donner des moyens aux pays les plus vulnérables de parer au basculement climatique. Bref, continuer ce que les Verts ont toujours dit et fait, mais sans faire entendre de promesses creuses.

Répondre

    regula

    Cher Philippe,
    Merci pour votre commentaire. Le but de ces débats verts est justement de débattre de ces questions essentielles (rôle des Verts, positionnement) et de suggérer des pistes d’action pour l’avenir – avec toujours une longueur d’avance.
    Au plaisir de vous voir le 9 septembre prochain et de discuter de la politique climatique !
    Cordiales salutations

    Répondre

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *